Rouler moins vite c'est sauver plus de vies

 
 
Rouler moins vite c'est sauver plus de vies

La sécurité routière adresse aux Français une campagne pédagogique sur les effets d'une baisse de la vitesse de 10 km/h sur les routes à double sens sans séparateur central.

« Rouler moins vite c'est sauver plus de vies »

Du samedi 17 février au mardi 20 mars 2018 une grande campagne pédagogique sera diffusée dans plus de 300 supports de la presse quotidienne nationale, régionale, hebdomadaire, télévisuelle et de la presse féminine pour délivrer un message clair et des informations expertisées. L’objectif de cette double page est de montrer aux Français pourquoi il est nécessaire de baisser la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur les routes à double sens sans séparateur central, hors agglomérations, soit les routes dites "de campagne".

En ces temps de mésinformation, d'informations erronées de fake news, il est indispensable d'écouter tous les points de vue sur une question grave qui intéresse la sécurité des Français. Cette démonstration est faite en 3 graphiques qui montrent les effets bénéfiques de la baisse de la vitesse maximale autorisée sur l’accidentalité et la mortalité routières et rappellent les pertes de temps minimes en jeu sur les trajets quotidien.
 
  10 km/h de - pour
 sauver + de vies 
 Mieux comprendre en cliquant ici
  Rouler moins vite pour être moins polluant et plus économe 
 Le détail en cliquant ici
 
 
 
Un moindre écart de temps de trajet.
Et c'est la presse qui le dit 
 Cliquer ici
 
TOUTES LES « FAKE NEWS »
 « Le Danemark a repassé sa limitation
 de vitesse à 90 km/h
 après avoir expérimenté le 80 km/h »
 FAUX ! 
 Décrypter le vrai du faux en cliquant ici
 
 
En présentant les 18 mesures du comité interministériel de la sécurité routière (CISR) du 9 janvier 2018, le Premier ministre le 9 janvier 2018 a annoncé une clause de rendez-vous sur la mesure d'abaissement à 80km/h au 1er juillet 2020. A cette date, un bilan objectif et précis sera publié sur les effets de cette mesure sur l’accidentalité. En attendant, le surplus des amendes générées par le changement de vitesse sera reversé intégralement aux hôpitaux qui prennent en charge les accidentés de la route. Enfin, par souci de totale transparence, la carte présentant l’implantation des radars automatiques sur le territoire français, le lien avec l’accidentalité et les recettes générées, sera publiée, très prochainement, sur le site internet de la Sécurité routière.