Intoxications au monoxyde de carbone

 
 
Intoxications au monoxyde de carbone

Les intoxications au monoxyde de carbone concernent tout le monde. Chaque hiver, les émanations de monoxyde de carbone entraînent des intoxications nécessitant des hospitalisations.

Le monoxyde de carbone demeure encore une cause de mortalité et d’hospitalisation importante puisque 3 608 personnes ont été impliquées dans des intoxications par le monoxyde de carbone survenues majoritairement dans les logements entre le 1er septembre 2015 et le 31 mars 2016.

Pourtant, certains symptômes sont annonciateurs d’une intoxication au monoxyde de carbone : maux de têtes, nausées et vomissements. Bien identifiés, ils permettent de réagir rapidement et d’éviter le pire.

Les intoxications au monoxyde de carbone résultent de plusieurs causes : 

  • mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné),
  • absence ou insuffisance de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces calfeutrées, sorties d’air bouchées),
  • défaut d’entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude,
  • vétusté des appareils,
  • usage inapproprié de certains appareils, conçus exclusivement pour une utilisation en extérieur ou en appoint (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes…),
  • incompatibilité des différentes installations présentes dans un même logement (exemple : foyer ouvert et chaudière).

On observe souvent, lors d’accidents, un cumul de ces causes.

De plus, des facteurs aggravants comme des conditions météorologiques particulières (tempête, brouillard dense, grand froid…) entraînent une élévation des risques et ce, d’autant plus qu’elles peuvent s’accompagner de l’utilisation massive de chauffages de fortune (groupe électrogène, poêle à pétrole, brasero…).

Par ailleurs, des intoxications collectives sont observées chaque année dans des lieux publics : écoles, grandes surfaces, restaurants, églises, patinoires….

Tous les types d’appareils à combustion, quel que soit le combustible utilisé, constituent une source potentielle de monoxyde de carbone, en quantité variable selon la nature de ce combustible et la qualité de la combustion :

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes - maux de tête, fatigue, nausées - apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes. Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite :

En cas de suspicion d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

La prise en charge des personnes intoxiquées doit intervenir rapidement, dès les premiers symptômes, et peut nécessiter une hospitalisation spécialisée.

Télécharger le dépliant