Et s’il existait des nouvelles façons d’habiter plus durables en Mayenne?

 

Le département de la Mayenne est reconnu à la fois pour son dynamisme et la qualité de son cadre de vie. L’augmentation de sa population en témoigne et s’accompagne de la création régulière de nouvelles zones d’habitat et d’activités. Cette attractivité et ce développement ont bénéficié pendant plusieurs décennies de conditions très favorables avec notamment une disponibilité et un coût abordable du foncier et des ressources énergétiques.

La prise de conscience des enjeux du développement durable et de la nécessité d’être plus économe des différentes ressources naturelles a engendré une relecture critique des évolutions passées ayant conduit à une consommation excessive d’espaces naturels et agricoles (550 hectares par an en Mayenne), un étalement urbain générateur de déplacements automobiles accrus et une déstructuration du tissu urbain.

Les orientations politiques nationales en matière d’urbanisme et d’aménagement ont pris acte de cette situation et de la nécessité d’infléchir cette tendance, en modifiant progressivement les règles du jeu. Le choix qui s’offre à tous, habitants, élus, entrepreneurs, professionnels de l’aménagement et de la construction est, soit de s’adapter tant bien que mal à cette nouvelle donne en la ressentant comme une addition de contraintes, soit d’opter résolument pour un nouveau mode de développement nourri à la fois de nos expériences et de nos capacités d’inventivité et de créativité.

Déjà, en Mayenne, comme dans beaucoup d’autres départements, se concrétisent ici et là, dans les centres-villes et centres-bourgs, en périphérie et en secteur rural, de nouvelles formes urbaines et architecturales, de nouveaux modes de construction, de production d’énergie, de nouvelles façons de concevoir le développement urbain.

Il est donc apparu essentiel aux services de l’État, au CAUE, à l’ADILAgence départementale d'information sur le logement, à Laval Agglomération, de travailler ensemble avec l’aide de l’Ordre des Architectes, des Géomètres et de l’Union des Maisons Françaises, afin de produire un guide pédagogique permettant à tous de disposer d’éléments de réflexion, de conseils, d’exemples, d’illustrations et d’orientations pour guider et accompagner les aménageurs et les particuliers.

Page de garde et édito de la plaquette

Ce document se présente sous la forme d’une plaquette comprenant :

Cet outil pédagogique a pour intention de favoriser l’émergence d’une nouvelle façon de concevoir, construire, faire évoluer et gérer les villes et villages, le territoire mayennais.

En effet, si les questions et les enjeux sont les mêmes partout, les réponses doivent être locales et prendre en compte les spécificités, les contraintes et les atouts de chaque territoire.

Cette plaquette met à disposition de tous des conseils pour investir ou réinvestir nos lieux de vie, rappelle certains principes fondamentaux que nous avions moins présents à l’esprit, comme l’importance de l’orientation des constructions ou l’adaptation au terrain des trames viaires. Elle montre surtout, avec des illustrations et des exemples, que des formes urbaines plus denses sont possibles et respectueuses du désir parfois perçu comme contradictoire de vivre ensemble et de préserver son intimité, tout en générant des économies pour les budgets publics et privés.